e-mail de recrutement

Quelle que soit la source et les actions entreprises pour identifier un(e) candidat(e) potentiel(le), il arrivera un moment où vous allez devoir entrer en contact avec elle ou lui, et l’email de recrutement reste la solution la plus efficace. En effet, un courriel est moins intrusif qu’un coup de téléphone, et laisse au ou à la candidat(e) le temps de réfléchir et de considérer les informations reçues avant de répondre. De plus, les emails, s’ils respectent une trame stratégique, auront autant voire plus d’impact qu’un échange téléphonique ou un message vocal. Ainsi, pour avoir une chance d’être ouvert et surtout lu en entier, un bon email de recrutement doit respecter une forme, un contenu et une stratégie que l’équipe d’Hello Talent vous détaille.

1- Le teasing pour inciter la lecture du mail

Le teasing correspond à l’introduction, qui sert d’accroche à votre message. Ce sont les premières phrases, qui doivent être punchy, attiser l’attention du lecteur, et l’inviter à poursuivre la lecture. En effet, c’est souvent dès les premières lignes – voire les premiers mots ! – qu’un lecteur décroche s’il n’est pas intéressé, ou si sa curiosité n’est pas mise à l’épreuve. Le teasing doit donc être particulièrement bien écrit et chaque mot doit être choisi avec soin.

2 – La séduction pour placer le lecteur dans les meilleurs conditions

C’est ici que s’entame la phase la plus importante de votre email de recrutement. Dans les paragraphes suivants, vous devez séduire le ou la candidat(e), lui vanter les atouts de l’entreprise, les avantages du poste, les points forts de l’annonce d’emploi, etc. Sans tomber dans le dithyrambique, soyez de bonne foi, et restez honnête sur le descriptif de votre offre. Surtout, faites preuve de créativité et démarquez-vous. Pourquoi pas en intégrant une pointe d’humour, tout en valorisant votre image de marque, votre savoir-faire, etc. Vous pouvez intégrer des liens, des chiffres ou toute autre information qui rendrait le message attractif.

3- Allez à l’essentiel pour ne pas perdre la génération zapping

Un mail ne doit pas être un assortiment de paragraphes lourds et indigestes pour le lecteur. Nous recevons tous, chaque jour, des dizaines voire centaines de courriels dans notre boîte de réception et n’avons bien souvent pas le temps de les lire dans leur intégralité. Alors, allez droit au but, ne vous encombrez pas de fioritures, d’adverbes qui alourdissent votre style, etc. Utilisez un vocabulaire simple mais précis, ni familier ni trop soutenu. Pensez à intégrer à votre message des mots-clefs pertinents, qui permettent d’associer facilement les points sur lesquels vous souhaitez insister. Enfin, n’oubliez pas de renseigner l’objet de votre message, en choisissant une formule personnalisée, qui doit accrocher la personne.

4 – Ouvrez la possibilité d’en savoir plus

Il est important de ne pas tout dire au lecteur dans votre mail, et de lui donner envie d’en savoir plus sur votre entreprise, en laissant une part de “mystère” à propos de votre demande. L’idée n’est pas de tout révéler à ce stade : la personne contactée doit avoir envie de vous contacter pour en savoir plus sur le poste, l’entreprise, les conditions de recrutement, etc. Vient ensuite l’étape de l’entretien, dont l’email n’est qu’une amorce.

5 – Call to action pour initier la prochaine étape

Le but d’un email de recrutement est qu’il entraîne une action de la part du ou de la candidat(e) contacté(e). Cette action doit être identifiable lors de la lecture du message, par le biais d’une directive clairement définie. N’attendez pas que la personne prenne l’initiative du choix de l’action : ce n’est pas à elle de la choisir pour vous. Vous souhaitez qu’un candidat vous contacte ? En fin de mail, invitez-le par exemple à vous téléphoner en laissant vos coordonnées. Vous souhaitez planifier un entretien ? Faites-le également savoir, en proposant un créneau, ou une prise de rendez-vous. Autrement, vous pouvez simplement attendre de sa part une réponse à votre mail, signe que l’offre a été lue et considérée.

Comment gérer les relances par mail ?

On parle ici de marketing automation. Comme les séquences d’emails transactionnelles, une relance est bienvenue en cas de non réponse. Mais attention : une seule ! Dans le cas où aucun email n’a été ouvert, vous pouvez tenter une prise de contact téléphonique. Si le contact semble étudier à la fois le mail (qui a donc été ouvert) et l’offre liée, mais ne répond pas à votre message, un coup de téléphone peut aussi être justifié, pour relancer la personne et avoir une réponse concrète. A défaut, si aucune réponse ne vient après plusieurs jours, laissez tomber ! Rien ne sert d’insister, sous peine d’abîmer votre image de marque. Si vous n’avez pas de retour après vos relances, oubliez, c’est que le ou la candidat(e) n’est pas intéressé(e).
Bien sûr, il n’existe pas d’email de recrutement type qui soit parfait et permette d’obtenir l’attention et la réponse de tous les candidats. Pour autant, ces quelques conseils vous permettront d’augmenter vos chances de séduire les talents contactés et d’espérer une réponse de leur part. Enfin, pensez toujours à personnaliser votre message : personne n’a envie de répondre à un email sans caractère, qui semble avoir été envoyé à la chaîne à des dizaines de candidats aux profils similaires auparavant. Le taux de réponse de votre mail en sera forcément supérieur.

Email Recrutement HelloTalent