Recruter un créatif est un procédé bien particulier pour une entreprise. On croise peu souvent des petites annonces du type “recherche graphiste ou directeur de la création”…. Et pour cause : les entreprises ne souhaitent généralement pas afficher une hypothétique pénurie de créatifs au sein de leur équipe. Il convient donc, pour l’entreprise, de réussir à communiquer tout en préservant son image de marque et en choisissant la bonne méthode pour recruter un créatif. Hello Talent vous partage quelques solutions.

Recruter un créatif consiste souvent à ne pas chercher un candidat au profil type

Souvent, le recrutement d’un créatif se fait sans intermédiaire : les entreprises fonctionnent grâce au réseautage, au bouche-à-oreille, aux recommandations internes, etc. Mais pour une petite structure ou une start-up, ce mode de recrutement basé sur la cooptation n’est pas aisé, dans la mesure où son réseau est moins étendu et/ou qu’elle vient de se lancer sur le marché. Alors quels sont les paramètres à prendre en compte ?

Premièrement, par principe, ne cherchez pas un créatif qui puisse rentrer dans des cases. De même, assurez une veille permanente et informez-vous des actualités qui concernent les secteurs de création dans lequel vous souhaitez embaucher. Une campagne de pub vous a particulièrement séduit ? Un graphisme ou une illustration vous ont tapé dans l’oeil ? Renseignez-vous sur le créatif qui en est l’auteur, et tentez de l’approcher via un site professionnel, un compte personnel, etc.

Restez également attentif aux lauréats des prix et aux résultats des concours créatifs, les participants étant souvent des jeunes diplômés d’écoles d’art et de design, en recherche active d’emploi. De même, vous pouvez commencer à travailler avec un créatif d’abord en tant que freelance, statut assez répandu dans le milieu de la création, avant de lui proposer une offre d’emploi pérenne. Cela vous permettra d’avoir un aperçu de son travail et d’assouplir l’approche de recrutement.

Peaufinez l’offre d’emploi pour qu’elle soit en accord avec les valeurs d’un créatif

On entend souvent dire que dans un boîte, les créatifs (DA, graphistes, designers, illustrateurs, etc.) sont ceux qui n’en font qu’à leur tête. Et pour cause : la création n’est pas un domaine que l’on peut borner avec des normes ou des réglementations au même titre qu’un domaine comme la programmation ou le code. De fait, les créatifs bénéficient souvent d’une marge de manoeuvre conséquente, et d’une certaine liberté dans leur travail. Il est important de prendre en compte ce paramètre dans votre offre d’emploi, tant dans la rédaction du descriptif de poste que dans la stratégie de communication autour de l’offre. Mettez en avant l’autonomie et l’indépendance dont bénéficiera le candidat s’il accède au poste.

Précisez enfin les responsabilités dont il disposera, ainsi que les perspectives d’évolution au sein de la boîte. Pour autant, il est important de bien définir les frontières du poste, de définir le cadre de travail et les compétences recherchées. Pour cela, soignez également l’intitulé de l’annonce : un designer graphique est différent d’un graphiste, et un concepteur rédacteur n’a pas les mêmes compétences qu’un simple rédacteur. Bien que les intitulés des postes soient souvent assez flous dans le domaine de la création, tentez de définir au mieux les compétences et les aptitudes recherchées, pour pouvoir ainsi cibler les bons candidats.

Recruter un bon créatif

Vous cherchez un bon créatif ? Faites preuve de créativité !

Vous souhaitez attirer les talents et promouvoir votre entreprise auprès des créatifs ? Montrez-vous créatifs dans votre approche de recrutement. Pour cela, imprégnez-vous de leurs codes et adoptez leurs techniques. Vous n’approchez pas un créatif comme vous communiquerez à un data scientist. Chaque candidat possède une identité qui lui est propre, et il est important de personnaliser l’approche pour pouvoir maximiser les chances de le séduire. Il existe plusieurs moyens de mettre en place des recrutements originaux : en utilisant les réseaux sociaux, par exemple. Cela peut être une annonce faite en format vidéo et diffusée sur Snapchat, Youtube ou Twitter, puis relayée sur un compte officiel de l’entreprise. En réponse, le candidat peut se voir imposer un format vidéo pour candidater, mais également une animation, ou une production graphique. Cela permet en plus de tester ses compétences professionnelles mises à l’oeuvre, et de mettre à l’épreuve son audace et son originalité pour se démarquer des autres candidats.