Depuis quelques années, les ESN – Entreprises de Services du Numérique – font face à une pénurie de candidats faute d’un nombre suffisant de formations et d’une demande de postes en forte hausse. Les start-ups, avec moins de moyens et moins de notoriété, doivent redoubler d’efforts pour attirer à elles les talents qui leur manquent pour passer du niveau 0 à 1. Quels sont alors les 5 profils les plus recherchés par ces nouvelles entreprises ?

Le CTO

Le CTO – Chief technical Officer – est la clef de voûte de la start-up. Son rôle va évoluer selon la taille de l’entreprise, depuis une mission de développeur aux responsabilités de chef d’équipe apportant son expertise au board pour les décisions stratégiques.

Deux profils se dégagent :

  • Le co-fondateur qui rejoint une start-up dès le début de l’aventure et qui va mettre de côté ses prétentions salariales dans la perspective d’une croissance forte en cas de succès.
  • Un profil expérimenté qui a déjà participé à la croissance d’autres entreprises et qu’une start-up pourra s’offrir après une 1ère levée de fond.

Pour en savoir plus sur comment recruter un CTO, rendez-vous ici.

Les développeurs Web

L’appellation “développeur” sans préciser le langage en question n’a plus vraiment de sens tant le nombre d’expertises évolue avec les besoins. Les start-ups semblent rechercher autant les codeurs Front-end que Back-end, autant pour le développement d’application Web que d’application mobile.

La majorité des offres d’emploi concerne des postes de développeur Web. Au delà de réussir à les recruter les entreprises doivent être capable de les fidéliser.

Pour plus de conseils sur comment recruter un dev, lisez notre article dédié ici !

recruter un developper

Le Growth Hacker

Un métier encore peu connu, les growth hacker ont une double compétence : technique et marketing. Ils doivent imaginer, mettre en oeuvre et corriger toutes sortes de stratégie visant à accélérer la croissance d’une start-up. A défaut d’avoir des moyens importants en achat de trafic – adwords, publicité traditionnelle – l’entreprise qui fait appel à eux, investit dans de l’ingéniosité.

Le responsable éditorial

L’Inbound Marketing a transformé la façon de faire du marketing. Il s’agit d’attirer à soi et de séduire plutôt que d’adresser de façon plus ou moins interruptive une cible avec un message percutant.

Appelé souvent Marketing de contenu, la start-up devra devenir un média crédible pour attirer à soi des visiteurs qui chercheront, via le Web, des réponses à leur problématique.

Le responsable éditorial a en charge la gestion du contenu, son optimisation sur Google et sa capacité à convertir. En contact avec l’expert SEO, le webmaster et le marketing, il s’assure de la cohérence de la charte éditoriale.

Le traffic manager

Une start-up voit généralement sa valeur évoluer en fonction de sa capacité à acquérir et conserver des utilisateurs actifs. Le responsable du trafic a la responsabilité d’augmenter le trafic en analysant l’ensemble des sources de visiteurs et proposant les stratégies les plus efficaces.

Il doit comprendre l’ensemble des étapes de l’entonnoir de conversion pour corriger celles qui font perdre des conversions.

Cette liste des 5 profils très recherchés par les start-ups n’est évidemment pas exhaustive et suivant l’offre et la taille des entreprises, d’autres profils font leur apparition, tels que les Community Manager, les Chief Happiness Officer, les Data scientists, les UX designer … L’application du RGPD va même obliger certaines start-ups à recruter des DPO – Data Protection officer. Pour savoir plus sur le recrutement et le RGPD, cliquez ici !

N’hésitez pas à nous contacter si vous pensez à d’autres profils très recherchés!