Freelance ou salarié

Freelance ou salarié ?

Votre start-up décolle et renforcer votre équipe devient une évidence? Mais entre ceux qui voient dans le recrutement de salariés la réalisation d’un bel objectif et ceux qui affirment que le nouveau monde rime avec freelance, vous ne savez pas où vous positionner… 

Pourquoi faire appel à des freelances ?

Attention aux idées reçues, un freelance n’est pas forcément un digital nomade qui bosse entre la Malaisie et l’Amérique du Sud. Tous ne sont pas auto-entrepreneurs et la majorité ont volontairement choisi ce mode de travail.

Le principal avantage à travailler avec un auto-entrepreneur est la flexibilité. La sous-traitance permet d’externaliser les tâches de manière ponctuelle et ciblée sans avoir à maîtriser les très nombreux articles du code du travail.

L’économie du numérique se caractérise par une multitude d’expertises. Plus personne ne peut prétendre à être un généraliste du Web, et à moins d’avoir les ressources financières suffisantes pour embaucher quinze collaborateurs, le renforcement ponctuel d’une compétence est facilité par l’offre de freelance.

La sélection de ces solo-entrepreneurs est rendu plus facile avec les nombreuses plateformes de mise en relation, nous pouvons citer Malt.fr404WorksUpworkcodeur etc… Sur ces sites, les recommandations des précédents clients limitent les risques tout en mettant en avant les meilleurs.

Un freelance est-il moins coûteux qu’un salarié ?

Difficile de comparer un salaire mensuel brut au coût journalier demandé par un freelance. A quelle hauteur les montants induits par le processus de recrutement, d’accueil et de séparation impactent le coût salarial ? Ce n’est certainement pas sur l’aspect économique à moyen et long terme que doit se faire le choix entre un freelance et un salarié.

Un freelance est plus productif qu’un salarié ?

Là aussi, il est difficile de répondre. La pression exercée sur le marché entre des freelances aux compétences similaires peut être difficile à vivre et pousser certains à en faire plus pour un montant de facturation plus faible. Mais la pression exercée par un management dans un contexte de chômage de masse incite également les salariés à rester compétitifs.

Quand privilégier le recrutement de salariés ?

Un salarié est un employé de l’entreprise, qui fait partie intégrante de votre start-up par exemple. Ainsi, son implication ne sera pas la même qu’un freelance, du fait du sentiment d’appartenance à une même équipe. Dans ce cadre, un salarié est plus facilement disponible et mobilisable à 100% sur une tâche. Contrairement à un freelance, qui n’est disponible que ponctuellement et travaille parfois pour plusieurs clients à la fois, un salarié est entièrement dédié à l’activité de votre entreprise.

Dans une période de travail intense, comme une levée de fonds ou une campagne de communication, un salarié sera plus avantageux, du fait de son implication à temps plein et sur une période plus longue. Vous aurez aussi plus de temps pour le former et lui inculquer les valeurs de l’entreprise. En bref, si vous visez du long terme, recruter un salarié paraît plus approprié que faire appel à un freelance.

Le statut salarié reste la norme et un CDI quasiment obligatoire pour l’obtention d’un prêt immobilier. Cette perspective vous garantie donc d’attirer les profils pénuriques dont vous avez besoin.

A noter également qu’un indépendant peut être requalifié en salarié par la loi. Les conséquences peuvent être financièrement catastrophique. Ces cas se multiplient et pour éviter cela il convient de s’assurer que vous n’êtes pas son seul donneur d’ordre et limiter les instructions qui pourraient justifier l’existence d’un lien de subordination.

Freelance ou salarié

Freelance ou salarié ? Avez-vous vraiment toujours le choix ?

Il est possible que ce ne soit pas à vous de choisir entre freelance ou salarié. Parfois, c’est le candidat lui-même qui impose son statut à l’entreprise. Si un profil vous intéresse vraiment, le fait qu’il soit freelance ou non ne doit pas freiner votre décision.

Ce sont les compétences et les talents que le candidat apportent qui priment sur son statut.

En conclusion …

Quand le choix est possible, sur des missions courtes et demandant une expertise ponctuelle, le freelance est une bonne option. Pour renforcer durablement une équipe et s’assurer d’une meilleure connaissance de l’entreprise, le statut salarié est la meilleure solution.

Les lois évoluent pour s’adapter à la croissance de l’offre et de la demande de freelances et nous resterons attentif pour vous tenir informer des évolutions qui favorisent le freelance ou le salarié.

Hello Talent est un outil qui vous permet de gérer vos recrutement simplement, essayez le dès aujourd’hui !

N’hésitez pas à partager et commenter cet article sur le site ou les réseaux sociaux! 

TwitterLinkedInFacebook

PS: Malt utilise Hello Talent ! Lisez leur témoignage ici  😉