Les nouvelles technologies révolutionnent notre façon de vivre, de travailler, mais aussi de recruter. Dans le domaine du sourcing comme ailleurs, la nécessité de casser les codes et d’adapter ses pratiques aux nouveaux outils numériques se fait ressentir. Comment ? En utilisant des nouvelles techniques de recrutement et des éléments comme la gamification, l’intelligence artificielle ou encore les chatbots pour les intégrer dans le processus.

Pourquoi est-il indispensable de revoir sa façon de recruter?

Vous l’avez certainement constaté, le rapport de force a quelque peu évolué dans le recrutement. Il manque des talents sur de nombreuses expertises et la demande ne cesse de croître. Revoir sa façon de recruter, c’est prendre conscience qu’il est nécessaire aux entreprises d’aller chercher les candidats plutôt qu’attendre qu’il se présente naturellement à la lecture d’une annonce. Mais c’est aussi avoir conscience que l’ensemble des solutions et stratégies marketing ne doivent plus être réservées à la recherche de clients mais doivent également servir le département RH.
En résumé, c’est modifier son image de marque afin d’améliorer sa visibilité et son attractivité sur le Web, notamment auprès de la génération Y.

Utiliser les nouveaux outils numériques, savoir mobiliser de nouvelles pratiques et afficher un parti-pris tourné vers les nouvelles technologies pour améliorer son sourcing permet à une entreprise de se démarquer sur les réseaux, et non plus sur les médias traditionnels comme c’était le cas il y a quelques années encore.

La gamification pour recruter

La gamification (ou ludification en français) consiste à utiliser les codes et mécanismes des jeux et de les appliquer à un autre domaine non ludique, afin de rendre celui-ci attractif et accessible. Le jeu permet d’humaniser des procédés qui manquent parfois d’accroche dans la réalité ou de personnalisation. La gamification s’applique donc parfaitement aux techniques de recrutement. Elle permet de personnifier l’entretien, de casser les codes traditionnels et le côté formaté de l’exercice. Il peut alors s’agir d’un serious game, d’un entretien sous forme de jeu : c’est un excellent moyen de redynamiser le processus de sélection des candidats, en permettant à ces derniers de s’investir et de s’impliquer directement dans l’entretien.
Enfin, la gamification a pour avantage d’augmenter le sentiment d’appartenance à une marque ou une entreprise, et peut donc permettre au candidat de mieux se projeter dans une équipe, dans un poste ou un secteur de l’entreprise.

Quand l’AI se met au service du sourcing

L’intelligence artificielle a aujourd’hui des applications dans quasiment tous les domaines, et il n’y a donc pas de raison que le recrutement soit en reste.

Comment ? Que ce soit pour vous aider, vous faciliter des tâches rébarbatives (prises de rendez-vous, réponses aux candidats, etc.) ou dans des exercices personnalisés et plus complexes (mener des entretiens vidéos, définir des profils en fonction des talents et compétences des candidats, etc.), l’intelligence artificielle a beaucoup à apporter au recrutement.

Elle est notamment capable de scorer les réponses des candidats à un entretien vidéo retranscrit à l’écrit, mais aussi de trier celles-ci et établir un profil en dressant un portrait du candidat à partir de ses réponses et données.

Elle peut ainsi faciliter le repérage des talents au sein d’une base de data, et les algorithmes de l’AI peuvent combiner des réponses, établir des liens, etc. Ainsi, il sera plus facile de faire matcher un candidat avec un profil, et d’évaluer les éventuelles questions nécessaires à la poursuite du processus. A l’inverse, l’AI peut aussi personnaliser les entretiens en orientant les questions et évaluations d’entretiens en fonction du candidat, mais également mener un entretien vidéo interactif et automatisé.

Difficile de mentir sur son CV !

Les chatbots pour automatiser les premiers échanges

Toujours dans la lignée de l’intelligence artificielle, les chatbots, ces robots qui sont capables de formuler des réponses automatiques et personnalisées à des messages écrits ou oraux avec un internaute, se mettent eux aussi au service du recrutement. Ainsi, de plus en plus d’applications et programmes de chatbots pour RH voient le jour. Et même les grandes entreprises de recrutement et d’intérim s’y sont mises.

Les robots présentent plusieurs avantages pour le domaine du recrutement : ils permettent premièrement d’automatiser les premiers échanges avec les candidats, ces entretiens étant souvent articulés selon un même schéma et un scénario prédéfini. Cela permet de sélectionner une partie des candidats pré-qualifiés en vue d’un second entretien. Les chatbots peuvent aussi interroger le candidat vis-à-vis de sa culture de l’entreprise, et le tester sur des questions prédéfinies auxquelles il saura répondre et renchérir.

Pour conclure …

Pour certaines entreprises, et notamment les PME, le processus de recrutement et d’embauche coûte cher, demande du temps et de l’énergie. Les nouvelles technologies, qui ont permis de développer de nouvelles techniques de recrutement, se mettent donc de plus en plus au service des entreprises pour leur permettre un gain de temps et les aider dans leurs recherches. Ces nouvelles techniques, en plus d’être ludique et de compléter le travail fourni par les RH, permet d’inscrire l’entreprise dans une image de marque moderne et novatrice.

A vous de jouer ! 😉

Guide Sourcing HelloTalent